LE BLOG DE NATATION SWIM STARS

Nos catégories

article Femme Actuelle Le Mag Auto Rescue - Swim Stars

AUTO-RESCUE® : 5 conseils pour une baignade en toute sécurité avec Femme Actuelle

0
196

AUTO-RESCUE® : Femme Actuelle Le Mag recommande 5 conseils pour une baignade en toute sécurité

AUTO-RESCUE®, le magazine Femme actuelle recommande le cours de natation dès 3 ans. C’est à l’occasion d’un article qui regroupe les 5 meilleurs conseils pour une baignade en sécurité. Par ailleurs, nous retrouvons un témoignage de Joëlle Pulinx Challet, déléguée générale de la Fédération professionnelle de la Piscine (FPP), qui s’exprime à ce sujet.

Chaque année, au retour des beaux jours, il y a de nombreux cas de noyade d’enfants. Par conséquent, pour profiter de la baignade en toute tranquillité et éviter les accidents, suivez les conseils !

Retrouvez les 5 conseils pour une baignade en toute sécurité avec notamment les cours d’AUTO-RESCUE®

1/ Favoriser l’autonomie des enfants 

La spécialiste Joëlle Pulinx Challet précise : “plus l’apprentissage de la natation est précoce, moins les risques de noyades sont importants.” Comme l’écrit le journal Femme Actuelle, le programme AUTO-RESCUE® permet justement d’apprendre aux enfants les réflexes de survie en cas de chute dans l’eau. En d’autres termes, le cours favorise l’autonomie de l’enfant et permet de prévenir les risques de noyade.

“L’une des meilleures façons de prévenir les risques de noyade consiste à rendre les enfants autonomes dans le bassin.”

2/ Redoubler de vigilance

Il faut toujours la surveillance d’un adulte de confiance dans l’eau avec l’enfant. Nos coachs Swim Stars ne cessent de le répéter chaque jour à nos élèves, à l’image de Swann.

C’est également un conseil incontournable que notre mascotte Poulpy donne aux petits écoliers lors de notre prévention anti-noyade (SAFE). Pourquoi ? Car la noyade est silencieuse. Et dans l’eau, un adulte vigilant peut rapidement intervenir ! En effet, la sensibilisation des enfants et parents aux risques de noyade et donc ici primordiale.

 

Auto-Rescue Journée mondiale sécurité aquatique

Et lui, c’est Poulpy, spécialiste de la prévention anti-noyade (SAFE) qui maîtrise l’AUTO-RESCUE®

3/ Multiplier les systèmes de protection

La présence d’une barrière verrouillée autour de la piscine pour y empêcher l’accès est nécessaire. Mais cette sécurité n’est pas infaillible, d’où le besoin de redoubler les systèmes de protection avec une alarme. En cas de piscine hors sol, retirez l’échelle ou condamnez les marches d’accès.

Dans notre programme de prévention anti-noyade (SAFE), la mascotte Poulpy est mise en scène dans une première image pour parler de sécurité. Malgré la fermeture, Poulpy franchit la barrière dans la piscine et tombe dans l’eau. L’alarme n’a pas sonné mais Poulpy est autonome grâce à l’apprentissage de l’étoile de mer, la position de sécurité. Finalement, la meilleure des protections, c’est l’apprentissage des gestes qui sauvent.

4/ Bien utiliser les systèmes de protection

Des systèmes de protection comme la couverture automatique existe pour recouvrir la piscine et empêcher la baignade. La déléguée générale, Joëlle Pulinx Challet, rappelle qu’elle doit être utilisée entre chaque temps de baignade et non uniquement à la fin de la journée.

5/ Se méfier de certains produits gonflables

Les matelas crocodiles, les bouées licornes et les dauphins gonflables permettent de flotter mais le risque de retournement est beaucoup trop dangereux. Comme la ballon gonflable, tout objet qui n’est pas retiré de la piscine après la baignade devient une tentation pour l’enfant. La plupart des noyades résultent d’une chute accidentelle dans l’eau, généralement dans des piscines privées et non surveillées.

En adoptant de bons réflexes, des accidents peuvent donc être évités. C’est ce que raconte notre Poulpy lorsqu’il a sauvé sa soeur de la noyade car elle a voulu récupérer le ballon dans la piscine.

Faut-il se méfier des brassards ?

Les brassards sont des objets gonflables permettant à l’enfant ne sachant pas nager de flotter dans l’eau. Mais cela ne remplace jamais la surveillance. D’autre part, la sécurité des brassards n’est pas infaillible car un enfant peut en perdre un sur deux ou les deux par accident. Ce peut être le cas suite à un saut dans l’eau les deux bras levés ou parce qu’ils peuvent se percer et se dégonfler.

Est-ce qu’on ramène les brassards au cours de natation dès 3 ans ?

En cours d’AUTO-RESCUE®, les enfants ne peuvent apprendre à nager avec les brassards. Nous préconisons l’usage des frites que nous fournissons lors de nos cours, afin que nos petits poissons apprennent à se déplacer librement avec leurs bras et leurs jambes. Les brassards entraînent une position verticale de l’enfant tandis que les frites permettent d’adopter une position horizontale indispensable pour l’apprentissage.

Le programme AUTO-RESCUE®

Le programme AUTO-RESCUE® enseigne aux enfants comment rejoindre facilement le bord de la piscine à partir de gestes simples

L’article complet est disponible par ici et tous nos autres reportages sont disponibles par là !

Leave a reply