BLOG DE NATATION

Catégories

Covid-19 : une nouvelle étude sur le risque en piscine rapporte que “le virus ne survit pas” !

2
3288
Enfants dans l'eau

Qu’en est-il du risque de contamination en piscines ? L’eau chlorée inactive le virus.

Quel risque de contamination à la Covid-19 en piscines ? Une nouvelle étude commandée par Swim England*, en collaboration avec l’école de natation spécialisée dans les bébés-nageurs Water Babies** et la Royal Life Saving Society UK (RLSS UK)***, a pu montrer que le virus de la Covid-19 ne survit pas dans l’eau chlorée.

Les résultats de cette recherche, considérée comme une première mondiale, vont-ils traverser les frontières ? L’étude anglaise pourrait-elle accélérer la réouverture des piscines et des cours de natation en France ?

Nous nous réjouissons de cette étude et espérons qu’elle permettra de rouvrir les cours de natation en France au plus vite, comme c’est le cas en Angleterre depuis le 12 avril 2021.

“Le risque de transmission dans l’eau des piscines est incroyablement faible”

L’eau d’une piscine peut inactiver le virus Covid-19 en seulement 30 secondes dans les bonnes conditions, révèle une étude réalisée par des virologues de l’Imperial College de Londres.
Les résultats […] suggèrent que le risque de transmission de la Covid-19 dans l’eau des piscines est incroyablement faible.

Swim England* a travaillé en collaboration avec l’école de natation spécialisée dans les bébés-nageurs Water Babies** et la Royal Life Saving Society UK (RLSS UK)***, en commandant l’étude et en fournissant le contexte et le matériel pour la recherche.

risque piscine virus covid 19 étude Swim Stars

C’est une excellente nouvelle ! La recherche montre que le virus ne survit pas dans l’eau des piscines.

Alors que les piscines couvertes du pays ont rouvert le lundi 12 avril dans le cadre de la feuille de route du gouvernement visant à assouplir les restrictions de fermeture, Jane Nickerson, directrice générale de Swim England, a salué les résultats comme une “très bonne nouvelle” (“fantastic news”) !

Jane Nickerson, directrice générale de Swim England, a salué les résultats comme une “très bonne nouvelle“.

L’étude sur l’eau des piscines a été menée par le professeur Wendy Barclay, virologue et experte en virus respiratoires, avec le Dr Jonathan Brown, chercheur associé, et Maya Moshe, technicienne de recherche, de l’Imperial College de Londres. Le projet a été géré par Alex Blackwell, responsable des piscines et des installations de Water Babies.

L’étude porte sur les effets de l’eau des piscines sur le virus responsable de la Covid-19, appelé SRAS-CoV-2. Le but était d’évaluer le temps et le contact nécessaires pour inactiver le virus dans des conditions de chlore et de pH variables.

Risque en piscines ? Le virus Covid-19 ne survit pas

En effet, la recherche a établi que 1,5 mg par litre de chlore libre avec un pH entre 7 et 7,2 réduisait l’infectivité du virus de plus de 1000 fois en 30 secondes. Des tests supplémentaires sur différentes gammes de chlore libre et de pH ont confirmé que le chlore dans l’eau de piscine était plus efficace avec un pH plus faible. Ce pH est conforme aux directives actuelles pour l’exploitation des piscines.

Le professeur Wendy Barclay, de l’Imperial College, a déclaré : “Nous avons réalisé ces expériences dans nos laboratoires à haut niveau de confinement à Londres. Dans ces conditions de sécurité, nous sommes en mesure de mesurer la capacité du virus à infecter des cellules, ce qui constitue la première étape de sa transmission.”

Et de détailler : “En mélangeant le virus avec de l’eau de piscine qui nous a été fournie par l’équipe de Water Babies, nous avons pu montrer que le virus ne survit pas dans l’eau de piscine : il n’était plus infectieux. Cela, ajouté à l’énorme facteur de dilution du virus qui pourrait se retrouver dans une piscine à partir d’une personne infectée, suggère que le risque de contracter la Covid-19 à partir de l’eau d’une piscine est négligeable.”

“En mélangeant le virus avec de l’eau de piscine qui nous a été fournie par l’équipe de Water Babies, nous avons pu montrer que le virus ne survit pas dans l’eau de piscine : il n’était plus infectieux.”

Et Jane de rajouter : “Nous sommes ravis d’avoir joué un rôle clé aux côtés de l’Imperial College London, de Water Babies et de RLSS UK dans cette première mondiale de recherche.”

De très bonnes nouvelles

Ces résultats suggèrent que le risque de transmission par l’eau des piscines est faible et confirment que les piscines peuvent être des environnements sûrs et sécurisés si des mesures appropriées sont prises.

“Les piscines couvertes étant autorisées à rouvrir le lundi 12 avril, il s’agit d’une nouvelle fantastique pour les exploitants, nos membres et les clubs qui participent à tous nos formidables sports, les nageurs amateurs et ceux qui comptent sur l’eau pour rester physiquement actifs.

“Les résultats confirment que les conseils que nous avons donnés aux exploitants sont corrects et permettront à tous ceux qui retournent dans l’eau d’avoir l’esprit tranquille en sachant qu’ils le font en toute sécurité.”

Paul Thompson, fondateur de Water Babies, a déclaré : “Nous sommes ravis de ces conclusions alors que nous nous préparons à redémarrer nos cours et prévoyons d’accueillir à nouveau les familles, les tout-petits et les clients dans les piscines couvertes du pays. Il a été fantastique de travailler en étroite collaboration avec le professeur Barclay et son équipe à l’Imperial College et de collaborer avec les organismes de premier plan Swim England et RLSS UK sur cette recherche de pointe.

risque covid 19 inactif piscines eau chlorée Swim Stars

Les piscines sont des environnements sûrs et sécurisés tant le risque de contamination à la Covid-19 est faible.

“Nous savons que la natation présente de multiples avantages pour la santé physique et mentale des enfants et des adultes de tous âges et nous avons hâte que nos cours reprennent.”

Nous avons hâte de vous retrouver au bord de nos piscines !

*Swim England : fédération anglaise de natation qui vise à aider les personnes à apprendre à nager, à profiter de l’eau en toute sécurité et à participer à des compétitions
**Water Babies : école de natation spécialisée sur les bébés-nageurs, présente au Royaume-Uni, au Canada, en Irlande, aux Pays-Bas et en Chine
***Royal Life Saving Society UK : fédération de sauvetage fondée en 1891 au Royaume-Uni

Source : étude anglaise consultable ici

Favoriser le développement social des enfants

Mon enfant pleure parce qu’il a peur de l’eau : 4 conseils pour persévérer !

2 comments

  1. Eric BERNIOLLES 14 avril, 2021 at 04:41 Répondre

    La piscine a toujours été victime de mauvaise réputation est très bien monter que l’on risque pas grabd chose dans l’eau
    Un dernier frein doit être levé c’est le risque de transmission du Covid dans les vestiaires.
    Pour moi, il est très faible car souvent bien ventilé mais c’est ceux dernier point qui freine les enseignents.
    L’ars va peut-être faire des études sur ce point pour reouvrir au plus vite.
    Merci.

Laisser un commentaire